Voiture de société d'occasion

Sommaire

Toute entreprise possédant des voitures ou une flotte de véhicules est susceptible de revendre, à un moment ou à un autre, ses voitures de société d'occasion.

Comment revendre une voiture de société d'occasion ?

La revente d'une voiture de société d'occasion permet à l'entreprise de faire rentrer de la trésorerie, mais aussi de renouveler sa flotte de véhicules.

Pour revendre une voiture de société d'occasion, il faut en être propriétaire : les entreprises ayant opté pour l'externalisation de leur flotte ne sont pas concernées par la revente. Ensuite, il vous faudra établir un contrat de vente. Pour éviter tout litige, réalisez un check-up complet et précis de la voiture.

Voiture de société d'occasion : documents pour la revente

En tant que vendeur, vous devez fournir des pièces justificatives au futur acheteur :

  • la carte grise, qui doit être au nom et en possession du responsable légal de l'entreprise ;
  • le certificat de cession en deux exemplaires ;
  • la certification de non-gage daté de moins d'un mois ;
  • le carnet d'entretien, qui permet de savoir si la voiture a bien été entretenue et révisée ;
  • le contrôle technique daté de moins de 6 mois si le véhicule a plus de 4 ans.
Consulter la fiche pratique Ooreka

À qui revendre une voiture de société d'occasion ?

La voiture de société d'occasion peut être revendue à un particulier, à un salarié, à un professionnel ou aux enchères.

Revente à un particulier

Il est toujours délicat de revendre une voiture de société d'occasion à un particulier. Si ce dernier rencontre des problèmes quelque temps après son achat, il peut accuser l'entreprise de savoir qu'il y avait des problèmes sur ce véhicule et de l'attaquer pour « vice caché ». Ce genre de litige peut être mauvais pour l'image de la société.

Télécharger le document Ooreka

Revente à un salarié

La revente à un salarié peut apporter la même mésaventure que la revente à un particulier, même si la société prend beaucoup moins de risques en revendant une voiture de société d'occasion à un de ses collaborateurs.

Il faut faire attention à la notion d'avantage en nature, si vous vendez une voiture moitié prix de sa valeur de marché : vous devrez pouvoir justifier la différence, au risque d'un redressement de l'Urssaf. Il est aussi important de ne pas favoriser un collaborateur plus qu'un autre afin de ne pas déclencher un litige social.

Revente à un professionnel

La revente à un professionnel semble être la meilleure solution, car c'est le professionnel qui sera chargé d'effectuer tous les contrôles sur le véhicule et de le revendre ensuite à un particulier. Vous êtes donc dégagé de toutes responsabilités au niveau du particulier.

Revente aux enchères

La vente aux enchères est aussi un bon réflexe, car la vente est ouverte à tous ainsi qu'à vos salariés. Il n'y a donc pas de favoritisme, tout le monde est libre de renchérir ou pas. Cependant, elle est souvent bien moins avantageuse financièrement pour le vendeur.

Nous pouvons, si vous le souhaitez, vous mettre en relation avec un ou plusieurs spécialistes de la location de voitures de société. Ces professionnels prendront en compte vos besoins et vous établiront un devis gratuit. Ils pourront également vous faire bénéficier de prix avantageux pour les services annexes tels que l'entretien, l'assistance, etc.

Ces pros peuvent vous aider